Une Gourmandise, Muriel Barbery

81pQH06l-zL.jpg

Une Gourmandise, Muriel Barbery,

éditions Folio, 172 pages, 2000


Le plus célèbre critique gastronomique, brillant mais ayant délaissé sa famille toute sa vie durant, va mourir. Sur son lit de mort, il se rappelle une dernière fois ses ébats culinaires dans les plus grands restaurants du monde, au fil des souvenirs des plats gastronomiques, des grands vins, et de la cuisine de son enfance, il se rapproche de la saveur ultime qu’il recherche, celle qu’il veut une dernière fois goûter.

Ce roman court et délicat nous invite à un voyage culinaire unique. Mêlant descriptions succulentes de plats étoilés et intrigues autour de la face cachée du critique, ce livre vous donne envie de manger, non pas au sens de mastiquer névrotiquement votre pain quotidien mais véritablement apprécier la nourriture soignée mais aussi la plus simple qui soit. On préfère parfois aux plats complexes des chefs, une saveur incongrue toute droite surgie de l’enfance.

Un amour inconditionnel de la « bonne bouffe » ressort absolument de ces pages nappées d’émulsions suaves et de produits frais. Le critique culinaire de Muriel Barbery est cet homme qui croque le jour tel Horace, ce bon vivant, parfois dénué de morale, mais surtout un véritable épicurien qui sait revenir aux plaisirs les plus simples. Tel est finalement le but de sa quête du dernier souffle ; retrouver la saveur de la simplicité.

Au fil de cette lecture gourmande, on ne peut d’ailleurs s’empêcher de sourire et de penser à Anton Ego, critique gastronomique du magistral Ratatouille de Disney. Par ailleurs la quête intérieure et gustative qui se dessine dans l’esprit du critique prend progressivement des allures de course contre la mort… des investigations agréables dans les cocottes de nos grand-mères.

La majesté du plat principal qu’est l’intrigue, est accompagnée d’une sauce des plus réussies : le style de l’auteure. Ah quel génie de la plume ! Quelle érudition ! Quelle précision ! Quelle beauté ! Ces lignes sont uniques et l’alchimie du verbe subtilement maniée. Il en est de même dans les autres romans de Muriel Barbery (L’Elégance du hérisson et La Vie des elfes) qui renferment une forme indicible de grâce.

En effet si Muriel Barbery a été panthéonisée par mes soins aux côtés de mes auteurs adorés (dont bien évidemment Nothomb et Chateaubriand), Une Gourmandise se dévore tout entière et d’un seul trait ; cette douceur livresque est entrée dans le boudoir secret de mes ouvrages favoris et je l’ouvre régulièrement pour raviver un appétit passionné.

« Aussi loin que remontent mes souvenirs, j’ai toujours aimé manger. Je ne saurais dire avec précision quelles furent mes premières extases gastronomiques mais l’identité de ma première cuisinière de prédilection, ma grand-mère, ne laisse pas subsister beaucoup de doute à ce sujet. »

Publicités

6 Commentaires

  1. Quenouille

    Belle chronique Roi !
    C’est marrant mais en lisant le début de ta chronique moi aussi j’ai pensé à Anton Ego 🙂
    En tout cas un livre qu’il me faudra songer à lire dans un futur proche !

    Aimé par 1 personne

  2. Très joliment décrit. Merci.

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais adoré L’élégance du hérisson. Celui-ci pourrait me plaire. Par contre, quelle déception pour La vie des elfes. Enfin, il faut relativiser, le style n’est pas en cause. Mais je n’ai pas du tout accroché à l’histoire.

    Aimé par 1 personne

  4. Je l’ai offert à ma mère tu m’as donné envie de le lui piquer =D

    Aimé par 1 personne

  5. Je ne connaissais pas du tout mais adorant la bonne bouffe et ayant adoré l’Élégance du Hérisson, cette lecture me tente bien. Merci pour la découverte.

    Aimé par 1 personne

  6. Ta chronique est vraiment belle !
    J’ai lu L’élégance du hérisson , que j’avais beaucoup aimé, alors je note celui-ci 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :