Salon du Livre Paris 2016

faites-vous-connaitre-au-salon-du-livre-2016-!-2

C’est toujours excitant d’entrer dans un temple du livre. Avoir cette sensation crue et complexe quand vous savez que vous trouverez l’ouvrage que vous cherchez en ces lieux divins. Ressentir une viscérale admiration devant la plume affutée de l’écrivain tant aimé en dédicace. Eprouver le plaisir indicible d’être submergé de livres…

Ce week-end se tenait à Paris le Salon du Livre, grand conclave des maisons d’édition et des auteurs. Ouverture des portes. Entrée dans la cathédrale littéraire. On découvre la sainte procession des stands où les livres tous plus attirants les uns que les autres vous appellent inlassablement de leurs cantiques d’encre.

La flamboyante basilique Gallimard et sa grande annexe Folio constituent un passage absolument obligé. se croisent des montagnes de Folio bien-aimés et les sublimes, les merveilleux, les mythiques ouvrages de la collection Blanche, ils sont tous dans leur écrin de vélin. On aurait envie de tout acheter, vous dévisagent les Jean-Christophe Rufin, les Muriel Barbery vous invitent à les dévorer. Ces livres sont des reliques qu’il nous faut, à nous lecteurs passionnés, jalousement conserver.

Plus modeste mais toute aussi éblouissante, la chapelle Zulma. A mon sens, le plus beau stand du salon, avec ses couvertures graphiques chatoyantes de littérature chérie et minutieusement sélectionnée. Impossible de ne pas s’arrêter pour se recueillir devant tant de beauté, impossible de ne pas repartir avec quelques uns de ces trésors de papier.

Et puis bien sûr, il y a le temple Albin Michel où religieusement résident les éditions grand format d’Amélie Nothomb. Non loin de ces ouvrages de légende, les albums jeunesse de la même maison d’édition, un coup d’oeil tout de même, histoire de revenir en enfance, des ouvrages bigarrés et une esquisse fabuleuse les habitent — nous repartirons avec quelques planches.

Au gré des rencontres et des dédicaces, vous arrivez parfois à un stand, quelque part dans ce vaste monde du livre, et vous vous plaisez à découvrir des oeuvres inconnues comme chez les éditions belges Nevitica et leur très belle collection L’âme des peuples, série de récits de voyage.

Au profit d’une escapade parisienne d’un week-end, le salon du livre fut une bonne expérience, une librairie démesurée où éditeurs, auteurs et lecteurs se côtoient en un charmant ballet de rencontres singulières, d’achats inespérés et de livres passionnés.

Publicités

5 Commentaires

  1. Très poétique ta présentation ! Superbe !

    Aimé par 1 personne

  2. J’aurais aimé y être cette année… L’an prochain peut être 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :